lundi 15 janvier 2018

1ère proposition de l’année, voici le thème de Janvier :)


Les yeux écarquillés, le coeur qui bat, raconte une première fois.

Tu as jusqu’au 31/01.
Joyeux Mois!

vendredi 12 janvier 2018

Hé, meilleurs voeux, toi qui passes par là!

Je te souhaite la même chose que l’année dernière et celle d'avant (clic!)


Que la nouvelle année soit donc responsable, engagée et solidaire mais aussi douce et légère (tout cela en même temps? Si! si! C’est possible!) 

Ici, elle sera également CRÉATIVE! 

Les graines d’idées, c’est reparti! Faut croire que ça nous manquait ;)
On se retrouve dès Lundi, pour la graine de Janvier.
Une proposition par mois (en général le 1er, sauf pour janvier, on commencera le 15) 
Tu écris, tu dessines, tu fais ce que tu veux, comme tu veux, mais on n’oublie pas la règle principale: SE FAIRE PLAISIR AVANT TOUT!


Suis tes rêves, ils connaissent le chemin...
A lundi? 
;)

jeudi 28 décembre 2017

Le 24 Novembre dernier, dans le cadre du salon @ la page de Cluses, je suis allée rencontrer des petits soleils à l’école Laurent Molliex. 

Alice de Page, l’illustratrice nous avait préparé un petit personnage. Ils l’ont reconnu tout de suite ;)


Nous avons parlé d’Une Plume ronde et d’Où naissent les rêves? 
Puis je leur ai demandé où naissaient les rêves d’un personnage de leur choix. 

Céline leur adorable maîtresse m’a envoyé leurs productions!














Merci merci! C’est trop mignon!


lundi 25 décembre 2017

Clin d’oeil et Edition Spéciale du jour! Voici ma participation au thème d’hier.





Clique pour lire plus grand :) 


**********

Merveilleux Noël à tout.E.S!!!
Mille bises et mille Mercis s’envolent jusqu’à vous!
Très belle fin d’année!
♡♡♡

dimanche 24 décembre 2017

24ème graine de Décembre:

On y est! NOËL!
Le grand soir, la belle nuit!
Je vous le souhaite chaud, doux et tendre !
Le Vieil Homme est enfin prêt!
Mais qu’a-t-il fait aujourd’hui? Que fera-t-il cette nuit? 
Que va-t-il faire demain et tous les jours d’après?


Le journal du Père-Noël


Beau réveillon!!!

**********

Attention Mesdames et Messieurs, roulement de tambour sur la campagne!
Voici notre toute toute dernière petite graine de Décembre!

Le père-Noël de Bénédicte est déjà sur les toits, ouvre l'oeil, peut-être que tu le verras! Et en plus, il nous fait une jolie surprise... ♡

Il fait nuit, il fait froid. Sur le haut d’un toit, une ombre se pose, massive. On entend doucement tinter des petits grelots, légers. Quelques bruits de sabots. Le vieil homme contemple un instant ce paysage nocturne. Il se demande un peu ce qu’il fait là. Tout cela a-t-il un sens ? Il paraît que Dieu est mort bougonne t-il. Ils avaient pourtant le plus beau des cadeaux. Un dieu qui se fait homme ne leur suffisait-il pas ? Comment rivaliser avec un cadeau pareil ? Un cadeau qui amènerait la paix et la liberté ! Mais l’humanité avait fait un autre choix. 

Alors il fallait assumer son destin. Oh, il en était content. Il aimait préparer tous ses présents, voir la joie des enfants. Et pourtant. La moitié de la planète n’en était-elle pas privée ? Ne fait pas ton rabat-joie voyons, se répétait-il en son fort intérieur. 
Et pour l’heure, il avait ici, une mission à accomplir. Ici dans cette immense et incroyable ville aux rues sans nom, il avait bien des paquets qui attendaient. Trêve de rêveries. Il reprend son envol. De maisons en maisons, il passe sans bruits. 
Voila le quartier de Brooklyn. Une petite maison sans cheminée. Il ne va quand même pas sonner. Doucement il ouvre la porte de ce petit appartement sans prétention. Sur le canapé, une jeune femme assoupie. On peut voir sur son visage que les larmes ont coulé. Pour l’heure, il ne faut pas la réveiller. Doucement il dépose près d’elle un paquet. Un unique paquet qui semble prendre vie. Cela bouge à l’intérieur. Il s’envole et reprend la route du Nord. Une nuit de labeur. Maintenant retrouver la chaleur. 
La nuit s’éclipse. On entend des rires ça et là. Dans cette petite maison de Brooklyn, la jeune femme seule s’éveille. Elle entend gratter. Elle cherche quelle souris a réussit à s’introduire dans son logis. Rien. Encore ce bruit. Puis elle le voit ce colis, posé là tout près d’elle. Elle s’agenouille. Elle l’ouvre. Elle n’en croit pas ses yeux. Qui donc a pu le lui ramener ? Un petit mot : « Prenez garde au lapin blanc. Il est souvent pressé mais prenez en grand soin. P.N ». Des larmes coulent sur son visage. Elle a retrouvé le lapin blanc ! Tout redevient possible en cet instant.


**********

Edition bouclée chez Elice! Le journal du Père-Noël est prêt à décoller! ♡




**********

Toujours avec énormément d’humour, c’est la grève chez Tiphaine! Quelle galère pour le Père-Noël!! ♡




**********

Chez Odile, un article de la gazette fait parler de lui tout en poésie. Le Père-Noël a égaré son capuchon rouge! Celui qui le retrouvera sera convié pour un délicieux goûter! ♡


**********

Et enfin, le superbe Père-Noël d’Eva se fait beau par ici ♡



**********

Merci pour toute cette merveilleuse magie !!!

Très beau réveillon à toutes et tous! 

Édito spécial:  Vous trouverez demain dans votre kiosque préféré: ici ;) un numéro hors série spécial du journal du Père-Noël! ;)



samedi 23 décembre 2017

23ème graine de Décembre

On y est presque! 
Avant-dernière proposition avant la venue du Vieil Homme... Aujourd’hui, 


C’est l’histoire d’un flocon

  

Joli samedi!

**********

Voici les jolis flocons d’Eva  qui tombe sur le manteau d'une Peau d’Âne à la robe couleur de neige.



**********

Odile nous invite à tourbillonner dans les airs avec deux flocons joueurs. Où vont-ils terminer leur joyeuse course? ;)

Les frères Flocons
Dans un jardin, peu avant l’hiver, la neige se met à tomber en milliers de flocons. Il fait très froid, les pétales des fleurs et les branches des arbres frissonnent. Le paysage se retrouve vite tout blanc, de la tête aux pieds. Les flocons ne cessent de tomber. Dans ce ballet tourbillonnant, un flocon tombe nez à nez avec son frère aîné déjà arrivé. Ils ne se sont pas vus pendant la descente et sont très heureux de se retrouver parce que c’est un bel endroit pour s’amuser! Ils décident de découvrir ensemble ce nouveau terrain de jeu plein de promesses. Ils commencent à se cacher, tantôt à la cime d’un arbre, tantôt derrière l’écorce d’un tronc. Entre deux buissons ils se faufilent, près d’un cerisier il se chatouillent, puis ils glissent sur des toboggans de feuilles, d’étage en étage, pour se retrouver sur le dos d’un chaton où ils jouent à saute mouton. Puis d’un bond ils arrivent sur la branche basse d’un gros sapin, tout prêt d’un nain de jardin. La branche est alors secouée, d’abord un petit peu, puis de plus en plus fort, si fort qu’ils tombent sur le nez d’un nain de jardin qui, agacé, les pousse d’un revers de la main. Dans ce saut de géant, impressionnés, ils se collent et se serrent très fort l’un contre l’autre pour atterrir dans un pot de terre. Les jeux prennent fin et ils s’y sentent tellement bien, épuisés, qu’ils s’assoupissent jusqu’au lendemain.
Le matin arrive, devenus gouttes s’évaporant dans l’air, ils s’en retournent chez eux, là-haut, dans un nuage floconneux.
**********
Le flocon de Tiphaine descend lentement... lentement... lentement... et  c'est délicieux!
**********
le flocon de Bénédicte est un poète et vient tout droit du japon. Clin d’oeil au thème des haïkus sans A! Bravo!
Flocon, flocon léger 
Descend doucement par le vent porté 
Flocon sur le bout de ton nez

Flocon, flocon léger
Joie des petits, milieu de l'hiver
Lumière, étincelles de Noël


**********

Le flocon d’Elice a fini en bouillie. Bon appétit!



**********
Le mien grâce à vous, a fait un très beau voyage! 

C’est l’histoire extraordinaire
D’un flocon en hiver.
Tout juste né.
Au mois de Décembre, le premier.
Heureux, il floconne enchanté.
Parmi les étoiles il tourbillonne.
Puis il s’approche de la terre, et il s’étonne.
Il aperçoit là en bas,
A l’orée d’un petit bois,
Une troupe de joyeuses luronnes
Qui rient, qui rêvent et qui fredonnent.
Chacune a un grain sur la tête
Proportionnel à la taille de son n’hïku
Qu’elle héberge en cachette
Sous un chapeau froufrou.

La première, moustachue, est en chaussons et chantonne un poème à l’envers.
La seconde porte un nez rouge et lit des faits d’hiver dans un dictionnaire.
La troisième, dans son grenier, prépare des recettes en souvenir des noëls passés.
La suivante est intrigante, assise sur une chaise, elle conte à 3 sœurs une histoire en onomatopées.
Celle qui vient, écrit la nuit pour des moutons broutant dans un pré, des haïkus de rien du tout.
Celle d’après chuchote à l’oreille d’une bestiole des mots doux faits de dentelle au bretzel.
Ce n’est pas fini ! Notre flocon est étourdi !
Il se retrouve tout à coup, à Bar-Le Sec, un soir à 18h53.
Allez savoir pourquoi !
C’est là, que quelqu’un, le met enfin au parfum.
Une belle parenthèse perchée sur des talons aiguilles se penche sur lui et lui dit:
Eh ! Mon petit gars, ne t’en fais pas, le 24 est bientôt là!
Elles sont fatiguées, ces azimutées du calendrier !
Demain on passe à autre chose
Et crois moi, elles ont besoin d’une pause !

Le flocon, repart dans les airs
Joyeux, d’avoir rencontré
Des rêveuses, des heureuses,
Des trouvères,
Qui se sont amusées
Le temps d’un hiver.

********** 

Douce nuit les rêveuses, les heureuses, les trouvères!
A demain pour le grand jour...

vendredi 22 décembre 2017

22ème graine de Décembre

Des idées farfelues ici, il y en a eu!
Et je t’en propose une encore :)
Avec ces deux mots: aiguille et parenthèse.


Ecris une histoire d’aiguille et de parenthèse


C’est vendredi!
(Tricote bien!)

**********

Pour ce solstice d’hiver, Odile s’offre et nous offre une parenthèse de ciel bleu. ♡ 
C’est si délicat! Je prends avec joie! ;)


**********

Chez Bénédicte on entend des voix! Entre les aiguilles des sapins, elle nous propose une belle parenthèse enchantée dans la nature! ♡

Mon bonnet, mon écharpe, mes gants. Me voila bien emmitouflée pour aller marcher. Un bon froid revigorant qui vous donne le rouge aux joues. Rien de tel pour vous requinquer. 
Mes pas me mènent dans le bois de sapins noirs. Ils se dressent majestueux. Ils semblent sortis tout droit d'un conte nordique. On serait à peine surpris d'apercevoir quelques lutins ou créatures légendaires. Les aiguilles crissent sous mes pieds. La résine embaume malgré le gel qui fige. 
"Bonjour belle demoiselle."

(Qu'est-ce donc ?) 

- Bonjour. (Mais pourquoi est-ce que je réponds à une voix?)

- Vous êtes seule dans cette forêt. Vous n'avez pas peur ? 

- Non, je viens souvent. Mais qui êtes vous ? (Je n'ai pourtant pas encore abusée de chocolats ou de liqueurs fortes...!)
- Je suis le Sylvius, le roi de ce bois. 
-Oh, enchanté majesté. Nous n'avions pas encore été présenté. Je viens souvent et vous ne m'aviez pas encore parlé. Allez vous bien ? (Je dois avoir de la fièvre, ce n'est pas possible. Je suis en train de parler avec un sapin, roi des forêts...oh mon beau sapin roi des forêts évidemment !)
Connaissez-vous une chanson qui parle de vous ? 
- Bien sur. On me la chante bien souvent. Les jeunes enfants se plaisent à la fredonner lorsqu'ils marchent sous mes branchages et les personnes plus sages la fredonnent avec nostalgie. 
- Je vous salue majesté. Je vais de ce pas raconter au monde cette fabuleuse rencontre ! (Et bien vite appeler mon médecin. Oh non, il risquerait de m'interner.) Au revoir Sylvius, et à bientôt. 

Me voila sur le retour de cette étrange promenade. J'hésite à la partager. Quelle étrangeté et quelle folie. On se demande qui a bien pu trouver une idée pareille, entre les aiguilles et les parenthèses, il est temps d'aller me coucher pour retrouver mes idées. 

**********
Aaaah Elice!!! Elice! Elice!! Quelle belle idée que voilà! 
Proposition du jour en magnifique micro gravure: 
Le  vrai logo d’un faux magasin de laine!
Chapeau, non? Si tu veux ouvrir une boutique de laine et que tu passes par là ;)



**********

Eva, en plus d’écrire merveilleusement, de super bien dessiner, de composer, de jouer du ukulélé, et bien...  Eva brode aussi! Et oui!
Proposition poétique et décalée du jour: une parenthèse travaux d’aiguille! J’adore! ♡




**********


Marie-France est repassée par ici, aujourd’hui! Et moi, je voudrais tout comme elle! Merci! :)

           Prière de Solstice,

Je veux une pause, un arrêt buffet.
Un pyjama, un chat- oui c'est ça-
Et juste avant l'overdose d'agitation pailletée,
Oh oui!oui! s'il vous plait, un coin de cheminée.

Je voudrais un livre moelleux pour m'y installer.
J'égrenerai les phrases comme les haricots d'un chapelet.
Et, blottie dans le récit, je sentirai le temps filer.


Je voudrais faire un tricot avec les aiguilles du temps,
               croiser le fer
- une maille à l'endroit, une maille à l'envers-

                battre l'hiver
et l'espace d'un instant
               respirer
me sentir à l'aise
               -vivant-
lové dans cette parenthèse.



**********

Voici la proposition fingers in the nose de Tiphaine 😂 




et je copie-colle son explication de texte : (parce qu’elle vaut le coup d’oeil et son pesant d’or!)
les anciennes versions du petit chaperon rouge diffèrent un peu des versions que l'on connait actuellement. l'une des différences réside dans le fait que le loup lui demande si, pour aller chez sa grand mère, elle préfère prendre le chemin des aiguilles ou le chemin des épingles.
allez lire les anciennes versions, elles font moins dans la dentelle, c'est plus rigolo.
 

**********

Et pour finir voici ma brève de comptoir du soir!
Imagine la scène, accoudé au bar ;)

"Une parenthèse... c'est un ballon
Qu'a crevé d’amour
Pour un talon aiguille.
PAF !"

**********

Belle soirée !